PROTOCOLE D’ASEPSIE EN CABINET DE DENTUROLOGIE (COVID-19)


Publié le : 25 avril 2020 | Catégorie(s) : Académie Ivoire (article éducatif COVID-19),


Ce guide de procédures a été réalisé par des collègues passionnés du regroupement Ivoire
Santé Dentaire dans le but de favoriser un retour au travail en toute sécurité.
Merci à mes consoeurs et confrères Esther Blackburn d.d., Jocelyn Dumont-Beauregard d.d.,
Marie-France Pothier d.d., Dominic Pelletier d.d. et Stéphanie Sauriol d.d. ainsi que nos adjointes
Michelle Berthiaume et Marie France Langevin pour leur aide, leurs conseils et leur appui!

 

LA NOUVELLE RÉALITÉ

La crise sanitaire actuelle nous empêche de pratiquer le métier que nous aimons tous. Envisageons
un retour progressif, encadré par notre ordre professionnel et les autorités de la santé publique.
Nous devrons limiter les contacts entre individus pour éviter de les mettre à risque, nos patients
doivent être en sécurité dans nos cliniques.
Notre devoir professionnel est de respecter les procédures d’asepsie en place. Nos actes divers,
la variété de matériaux que nous utilisons et les multiples déplacements de la salle au laboratoire
rendent facile le bris d’une chaine hermétique.
Profitons de ce moment de réflexion imposée pour revoir nos procédures cliniques.
Une réorganisation s’impose pour faciliter l’entretien des lieux. Les items superflus seront
rangés: revues, magazines et décorations. Des stations hygiéniques pourvues de distributeurs
permettront aux visiteurs de se nettoyer les mains. Nous aurons à considérer le port de visières
et de blouses jetables dans certains cas.
Évaluez la possibilité de bonifier certaines procédures d’asepsie traditionnelles en vous tournant
vers des technologies alternatives qui permettent de limiter les manipulations de matériaux et
ainsi les risques de contamination croisée, par exemple: l’équipement numérique.
Soyons fiers de présenter un environnement où les gens se sentiront en confiance et développeront
un sentiment d’appartenance.

COVID-19, FAITS INTÉRESSANTS

  • Le virus SRAS-CoV-2 (Syndrome de Respiration Aigüe Sévère) cause la MALADIE nommée
    COVID-19 (coronavirus disease 2019). Il est de la même famille que le SRAS de 2003 et le
    MERS de 2012.
  • Le SRAS-CoV-2 est un petit virus enveloppé dont la membrane est composée de lipides. Les
    détergents sont efficaces pour détruire les lipides.
  • Selon les données disponibles à ce jour.
  • Les pathogènes n’ont pas avantage à tuer leur hôte trop rapidement, ils détruiront leur
    moyen de transport.
    À 35%, le taux de mortalité du MERS est le plus élevé du groupe, celui du SRAS,10% et de
    celui qui cause la COVID-19 oscille entre 2,75 et 3,4%.
  • Les pathogènes n’ont pas avantage à tuer leur hôte trop rapidement, ils détruiront leur
    moyen de transport.
    À 35%, le taux de mortalité du MERS est le plus élevé du groupe, celui du SRAS,10% et de
    celui qui cause la COVID-19 oscille entre 2,75 et 3,4%.
  • Mondialement, l’indice R0 se situe entre 2 et 3. Il peut démontrer des valeurs supérieures
    en milieu urbain.
    Grippe saisonnière 0,9 à 2,1
    La rougeole 13 à 18
    Il s’accroche à des récepteurs du système respiratoire beaucoup plus efficacement que le
    faisait le SRAS CoV-1.
  • Tous les virus mutent avec le temps, et le SRAS-CoV-2 a déjà accumulé plusieurs mutations.
    C’est naturel et ils ne sont pas nécessairement plus virulents. Mais cela a un impact sur le
    développement de vaccins efficaces.

PROTOCOLE D’ASEPSIE EN CABINET DE DENTUROLOGIE (COVID-19)

PROTOCOLE TÉLÉPHONIQUE

Veuillez-vous renseigner sur les faits suivants avant de donner un rendez-vous :

  • Définir si cette personne est suspectée avoir la COVID-19
  • Respecte la distanciation sociale
  • A voyagé hors-Canada au cours des 3 dernières semaines
  • A fréquenté un des lieux publics ciblés par les autorités
  • A été en contact étroit avec un cas suspecté ou confirmé de la COVID-19
  • Est un voyageur symptomatique
  • A reçu la consigne de demeurer en isolement volontaire à domicile
  • A de la fièvre (plus de 38ºC), de la toux ou des difficultés respiratoires qui ont débutées :
    Durant le voyage ou les 14 jours suivant le retour
    Dans les 14 jours suivant une exposition potentielle

Si ce patient répond aux critères ci-haut, demandez au patient de communiquer avec le 1 877 644-4545. Ils pourront déterminer si un test de dépistage est nécessaire.

EN TOUT TEMPS, À LA CLINIQUE

  • Prendre la température des employés en arrivant le matin, documenter et archiver les résultats.
  • Créez une zone d’entrée contrôlée, délimité avec une corde ou un cône et placez un écran de plexiglass au
    secrétariat.
  • Tenez un registre des gens qui visitent la clinique.
  • Lors de la prise des rendez-vous, prévoyez un délai de 15 minutes entre chacun des patients pour nettoyer les
    salles.
  • Voyez une quantité réduite de patients par jour, selon les denturologistes et salles disponibles.
  • Tentez de distancer les rendez-vous d’ajustements pour le même patient (afin de créer de l’espace dans
    l’horaire).
  • À son arrivée, demandez au patient de procéder au lavage de ses mains avec du gel antiseptique à la station
    sanitaire.

Favorisez un rythme de travail plus détendu

AVANT LE TRAITEMENT

Préparez l’aire de travail

  • Lavez et asséchez vos mains, enfilez sarrau ou uniforme, gants tout usage, masque et verres protecteurs (au
    besoin).
  • Nettoyez et désinfectez la salle d’examen et son contenu : chaise et têtière, plateau, interrupteurs, poignées,
    lampes, tables et comptoirs, miroir à main, chaînette, crayons. Portez attention au matériel informatique (clavier,
    souris, etc.). Lorsqu’elles ont été utilisées, activez les succions et faites-leur aspirer du désinfectant. Répétez
    entre chaque patient.
  • Couvrez d’enveloppes protectrices fauteuil, têtière, interrupteurs du fauteuil, poignées de lampe et le terminal
    de paiement.
  • Sortez seulement le matériel requis et placez un couvre-plateau à la fois.
  • Désinfectez tout ce qui provient du laboratoire.

PROTECTIONS PERSONNELLES
Lors d’une intervention, le denturologiste peut générer des aérosols. Il est possible de contaminer
son corps, son visage, ses cheveux et même ses chaussures. Veuillez retirer tous les bijoux et
utiliser :

  • Un sarrau à manches longues lorsqu’il y a risque d’éclaboussure. Sinon, laver les bras. Il peut être porté toute
    la journée, sauf s’il est souillé.
  • Des gants non-stériles, bien ajustés et recouvrant les poignets. Retirez les gants en les retournant à l’envers
    après chaque patient.
  • Des verres protecteurs et une visière protectrice qui recouvre le visage en salle de traitement. S’assurez de nettoyer et désinfecter la visière entre chaque patient.
  • Des verres protecteurs et un système d’aspiration pour l’utilisation du moteur au laboratoire.
  • Évitez de toucher vos yeux, votre nez ou votre bouche avec des mains potentiellement contaminées.
  • Portez un survêtement jetable et remplacez-le à l’heure du dîner.

Favorisez l’hygiène individuelle avant de quitter le travail

SOURCES DE CONTAMINATION EN MILIEU DENTUROLOGIQUE

Différence entre gouttelettes et aérosols :

Les virus peuvent s’attacher à des gouttelettes. Celles-ci sont invisibles à l’oeil nu mais assez lourdes pour retomber
sur des surfaces. La distanciation sociale est suggérée et efficace pour éviter ce vecteur de contamination. Les
gouttelettes sont faciles à nettoyer par la désinfection de surface. Le masque de niveau 2 ou 3 est d’usage mais
sert surtout à protéger les autres de NOS projections. Les gouttelettes présentes sur des surfaces mal nettoyées
peut s’évaporer et se transformer en grappes d’aérosol.

Les aérosols sont moins fréquents en denturologie. Ils ne sont pas difficiles à nettoyer, mais restent en suspension
dans l’air plus longtemps et mettent plus de temps à se déposer. Le masque n95 sera indiqué lors d’une grande
production d’aérosols, à condition que ce dernier soit bien adapté.

AMÉNAGEMENT ET DÉSINFECTION DE VOTRE AIRE DE TRAVAIL

Une surface propre et non encombrée se désinfecte rapidement et efficacement. Évitez les surfaces de bois et
poreuses.

Gardez le matériel non requis pour le traitement à l’abri de toute contamination. Apportez des modifications
à votre environnement de manière à sécuriser les lieux. Aucune salle opératoire ne devrait être à aire ouverte.

Ajoutez un filtre HEPA au système d’aspiration de particules et d’assainissement de l’air en place ou utilisez un
appareil portatif adapté au volume de la pièce si la ventilation de votre environnement est inadéquate.

Favorisez un évier, un dispensateur de savon et un distributeur de papier qui peuvent être actionnés par des
interrupteurs « mains libres » ou à pied.

La préparation des surfaces de travail et l’assistance en salle permettent de réduire le risque de contamination
croisée. En effet, lorsque les mains du denturologiste ont été en contact avec les muqueuses, la salive, le sang
ou les prothèses, elles ne doivent JAMAIS manipuler les tiroirs ou les emballages de matériaux. Préconisez la
présence d’une assistante durant les traitements denturologiques afin de réduire les manipulations du
praticien.

PROTOCOLE CLINIQUE

  • Portez le sarrau, le masque, les lunettes et une paire de gants dès l’arrivée du patient
  • Accompagnez le patient en salle d’examen. *Veuillez-vous assurer que celui-ci ne touche à rien, même
    aux portes. Les modèles utilisés lors d’une consultation doivent être stérilisés à froid dans une solution virucide.
  • Jetez les gants et procédez au lavage antiseptique hygiénique des mains. Une fois le patient installé, enfilez une
    nouvelle paire de gants et mettre la visière.
  • Remettez un verre de rince bouche au patient et demandez-lui de rincer pendant 1 minute, laissez couler ensuite dans le verre, sans cracher. Disposez vous-même du verre et son contenu.
  • Demandez au patient de retirer sa prothèse de la bouche et de la déposer sur un plateau. Passez la prothèse
    sous l’eau pour rincer les fluides.
  • Avant de vous rendre au laboratoire, aspergez la prothèse avec une solution antiseptique, mettez la prothèse dans un sac de plastique (zip lock) contenant une solution antiseptique et laissez tremper pour 1 minute. Ensuite, nettoyez le sac avec une lingette, enlevez les gants et lavez vos mains.

PROTOCOLE LABORATOIRE

  • Quittez la salle opératoire pour rejoindre le laboratoire en transportant le sac qui contient la prothèse. Mettez une nouvelle paire de gants et déposez la prothèse sur une serviette jetable pour l’assécher. Procéder à l’ajustement ou la réparation. Utilisez une petite quantité de pierre ponce dont vous disposerez après l’intervention. Remettez la prothèse dans le sac de plastique contenant une solution antiseptique et laissez tremper à nouveau pendant une minute. Enlevez les gants.
  • De retour en salle d’examen, lavez vos mains et enfilez une nouvelle paire de gants. Retirez la prothèse du sac
    de plastique, rincez bien avant de la remettre au patient.
  • Retirez la paire de gants, nettoyez vos mains et enfilez une autre paire de gants. Priorisez les paiements
    d’honoraires par carte (crédit ou débit). Accompagnez le patient jusqu’à la sortie.
  • Procédez à la désinfection complète des lieux, retirez la paire de gants, le masque, et jetez tout ce qui aura été
    utilisé dans la même poubelle. Lavez vos mains et vos lunettes. Procédez à la rédaction du dossier.

TRAITEZ TOUT PATIENT COMME ÉTANT INFECTIEUX

RAPPEL
Comment enlever les gants :

  1. Avec le pouce et l’index de la main gauche, saisissez le gant sous le rebord du poignet de la main droite.
    Tirez pour l’enlever et le mettre en boule grâce aux doigts de la main droite.
  2. Glissez l’index de la main droite (maintenant nue) sous le gant de la main gauche et ainsi retirer le 2e
    gant.

COMMENT BIEN LAVER SES MAINS : MÉTHODES

PAR EXEMPLE :

Arrivée du patient : Accompagnez le patient qui a lavé ses mains à l’entrée dans la salle opératoire
préalablement préparée (en vous assurant qu’il ne touche à rien), installez le patient, enlevez les gants,
procédez au lavage antiseptique HYGIÉNIQUE des mains, mettez la visière et une nouvelle paire de gants,
installez un bavoir, remettez un verre de rince bouche antiseptique et procédez à la phase denturologique.

Fin du traitement : terminez la phase denturologique, vaporisez à l’aide d’un désinfectant tout ce qui a été
contaminé par l’intervention buccodentaire, jetez tous le matériel à usage unique, nettoyez toutes les surfaces
à l’aide d’un désinfectant, enlevez vos gants, procédez à un lavage antiseptique (45 à 60 secondes), asséchez
vos mains, enlevez le masque (en saisissant les courroies), relavez vos mains avec un lavage antiseptique
HYGIÉNIQUE, reconduisez le patient au secrétariat pour le paiement. Si le patient paie dans votre salle : après le
lavage antiseptique HYGIÉNIQUE, mettez une nouvelle paire de gants (pour manipuler le terminal), enlevez
la paire de gants (car le patient a touché au terminal), procédez à un lavage antiseptique HYGIÉNIQUE et allez
reconduire le patient à la porte d’entrée pour s’assurer qu’il ne touche à rien.

COMMENT UTILISER LE MASQUE :

  1. Lavez les mains, placez les élastiques derrière les oreilles, étirez le masque pour qu’il recouvre du nez
    au menton, donc les voies respiratoires. Écrasez la tige de métal pour qu’elle suive la forme du nez.
  2. Retirer son masque : Lavez les mains, placez l’index de la main sous l’élastique qui entoure l’oreille du
    même côté et contourner l’oreille. Procédez de la même manière pour l’autre côté. *ATTENTION DE NE
    PAS TOUCHER À L’AVANT DU MASQUE QUI EST CONTAMINÉ. Remplacez le masque s’il est touché
    pendant la procédure.

 

ASEPSIE AU LABORATOIRE

Rappels importants:

  • Désinfectez adéquatement tout ce qui entre dans la clinique (ex: un colis), dans un espace pourvu à cet effet.
  • Tout ce qui entre dans le laboratoire en provenance d’une salle de traitement ou d’un laboratoire extérieur doit
    être stérilisé ou désinfecté adéquatement.
  • Tout ce qui quitte le laboratoire et qui est destiné à aller en bouche ou vers un laboratoire extérieur doit être
    stérilisé ou désinfecté adéquatement.

EMPREINTES ET CIRES D’OCCLUSION, PLAQUES OCCLUSALES, PROTHÈSES ET APPAREILS

  • Nettoyez, rincez à l’eau courante, secouez.
  • Humectez de désinfectant, placez dans un sac de plastique refermable et laisser agir 1 minute (en fonction du désinfectant).
  • Rincez à nouveau et coulez l’empreinte, ou utilisez l’appareil.

MODÈLES DE PLÂTRE OU DE PIERRE

  • Pulvérisez le modèle à l’aide d’un désinfectant et rincez sous l’eau après avoir laissé agir plus d’une minute.

DÉSINFECTION ET STÉRILISATION DES AGENTS DE POLISSAGE ET DE DIVERS MATÉRIAUX

ÉTAPES DE LA STÉRILISATION DES INSTRUMENTS

SOURCES :

  • Gouvernement du Canada
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
  • Ordre des denturologistes du Québec
  • Dr Jean Barbeau, Ordre des dentistes du Québec (2009, 2020)
  • http://www.odq.qc.ca/Portals/5/fichiers_publication/politiques/Controle_des_Infections.pdf
  • Texte de cours 110-203-EM, Approche clinique adaptée à la denturologie, par Nathalie Charron D.D